Raquette à neige – Conseils

Techniques de la raquette à neige

Sébastien Lapierre, aventurier, propose des conseils techniques de la raquette à neige qui pourront être pratiquées dans le cadre de la Traversée de la Gaspésie à raquette qui se déroulera du 20 au 27 février 2016. Il nous parle de techniques sur terrains plat, terrain en descente et terrain en montée. Il souligne également l’importance des batons lorsque nous faisons de la raquette à neige. Selon les différentes marquent nous pouvons les allonger ou les raccourcir.

C’est une chronique sur les différentes techniques de déplacement en raquette à neige, dépendemment de l’inclinaison, soit en montée ou en descente mais également sur un terrain plat. Ce qui est important en raquette à neige c’est être efficient. Il ne faut avoir à trop relever les jambes. Avec la technique sur un terrain plat, un peu marcher un petit peu plus large. Mais on doit faire attention de ne pas s’enrager lorsque l’on lève les raquettes. On peut alors piquer les bâtons au deux ou trois pas.

En montée, il est important d’avoir notre centre de gravité vers l’avant afin de bien ancrer les crampons. On va s’aider des bâtons que l’on va piquer plus à l’avant du corps. On va ajuster la longueur car ils ont besoin d’être moins long. C’est suggérer d’avoir des bâtons que l’on peut ajuster. Sébastien privilégie les systèmes de fixation que l’on appelle dans le marché, les Flip Lock. En montée, il est également recommandé de suivre la ligne de la pente pour éviter d’y aller en diagonal car ça demande beaucoup au cheville. Des fois on a besoin d’y aller en diagonal dû au condition du terrain, mais il faut faire attention à nos chevilles. On va s’aider du bâton qui est vers le bas de la pente pour bien s’appuyer et se tenir en équilibre. Soyez certain de bien cramponner la raquette. Lors de montée très abrupte on peut lever la cale de montée.

En descente, on peut se permettre des glissades et pouvoir glisser sur le pied avant. On va garder notre centre de gravité vers l’arrière. On évite de porter la dragone au poignet. Si le bâton se coince et on descent, on ne veut pas que le bâton plie.

Amusez-vous et bonne raquette!

Lien vers le site de la TDLG

Réalisation/caméra: Mathieu LeBlanc
Animateur: Sébastien Lapierre
Coordination: Maïté Samuel-Leduc
Montage: Mathieu LeBlanc
Production: Productions Arborescence